Quiz ! 5 arbres de nos contrées

Bonjour bonjour, aujourd’hui sur le blog ce sera quiz !

Je suis allée récemment visiter un arboretum local histoire de réviser mes classiques mais l’affaire ne fut pas si aisée que je l’avais espéré. En effet, s’il y avait bien des arbres (bon point pour un arboretum) ainsi que des supports pour panneau (méga bonus), l’histoire aurait pu tourner court car de panneaux en revanche je n’en vis pas la couleur (c’est ballot). C’était sans compter sur le grand Internet et l’application Pl@ntNet, qui me sauvèrent clairement la balade. Les arbres ainsi identifiés, je pus me livrer à un shooting dont il résultat un certain nombre de photos floues ou surexposées (car il y avait du vent ET du soleil, je shoote dans des conditions extrêmes que voulez-vous). Mais voici les survivantes, que je vous propose sous forme de quiz. Combien d’arbres saurez-vous reconnaître ? Les réponses en fin d’article !

Arbre n°1

On trouve cet arbre partout en France, il est très répandu. C’est un arbre très élevé (35-40 mètres, peut aller jusqu’à 50 mètres !). Ses feuilles sont composées de folioles en nombre impair. Ses gros bourgeons noirs caractéristiques permettent de l’identifier à coup sûr. Son bois est utilisé pour tout ce qui doit être résistant et supporter des secousses ou torsions (tonneaux, lances, manches de marteaux, lutherie, etc.). Il vit entre 150 et 200 ans.

Arbre n°2

Cet arbre est moins haut que le précédent (20 mètres) et il vit moins vieux (120 ans). Il est très répandu lui aussi mais on ne le trouve pas dans certaines régions méditerranéennes. Ses feuilles sont vert tendre et dentées. Sur la photo on peut distinguer aussi le fruit, qui a une forme de parachute, pour se faire porter par le vent. Pour l’identifier on peut aussi se servir de son tronc, qui comporte des nervures hélicoïdales et des taches blanches. Il est souvent utilisé pour faire des haies ou de romantiques allées couvertes. Son bois est très dur et excellent combustible.

Arbre n°3

Il ressemble beaucoup au précédent n’est-ce pas ? Pourtant il est dit que le charme d’Adam, c’est d’être à poil ! Comprenne qui pourra, n’ayez crainte je vous expliquerai tout cela avec les réponses ;-). En tout cas, les feuilles de cet arbre ne sont que peu voire pas du tout dentées. Elles sont vert plutôt foncé et brillantes. Le fruit est très caractéristique (malheureusement je n’en ai pas en photo cette fois) : on dirait des petites boules de poil, comme des mini-châtaignes. L’arbre n°3 pousse droit et très haut, jusqu’à 40 mètres ! Sa longévité est de 150 ans mais certains vivent jusqu’à 400 ans. Imaginez… un tel arbre a vécu sous Louis XIV, quand même ! On le trouve surtout au nord de la Loire (l’arbre, pas Louis XIV), il aime les sols frais et pousse souvent avec les chênes. Son bois n’est pas utilisable en charpente (pas durable si non traité), mais pour un usage en intérieur (meubles, jouets, parquets…) il fait merveille (quasiment pas d’écharde).

Arbre n°4

Une petite pause parmi les géants, voici un arbrisseau (max 6 mètres) très connu par les amateurs de magie et de mythologie, notamment celtique dans laquelle il est l’arbre des morts. Son bois creux et tendre a servi à faire des instruments de musique. Sur la photo, les fruits sont encore verts, mais mûrs, il deviennent noirs et pendent (détail très important pour l’identification). On en fait du sirop ou de la confiture, mais attention à ce qu’ils soient bien mûrs et bien cuits.

Arbre n°5

Pour finir, un arbre que l’on peut rencontrer dans une grande partie de la France, mais pas tellement dans le Midi. C’est un arbre rustique et pionnier (certaines espèces sont courantes dans la forêt arctique), il vit une centaine d’années. Son écorce est blanche et ses fleurs sont portés par des chatons pendants. Son bois léger est utilisé pour le placage et en bois de chauffage.

Alors, quels sont les arbres que vous pensez avoir identifiés ? Les réponses tout en bas, après les sources !

Sources

Tela Botanica, Fiche du frêne commun, eFlore, [En ligne], https://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-75139-synthese [consulté le 3 juillet 2020]

« Le frêne commun (Fraxinus excelsior) », Via Gallica, [En ligne], https://viagallica.com/v/frene_commun.htm [consulté le 3 juillet 2020]

Tela Botanica, Fiche du charme, eFlore, [En ligne], https://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-14637-synthese [consulté le 3 juillet 2020]

Office National des Forêts. « Le Charme, l’arbre des haies abondant mais oublié », Site web de l’ONF, [En ligne], http://www1.onf.fr/activites_nature/sommaire/decouvrir/arbres/feuillus/20071012-101201-160572/@@index.html [consulté le 4 juillet 2020]

Tela Botanica, Fiche du hêtre, eFlore, [En ligne], https://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-75130-synthese [consulté le 3 juillet 2020]

Office National des Forêts. « Hêtre ou ne pas hêtre », Site web de l’ONF, [En ligne] http://www1.onf.fr/activites_nature/sommaire/decouvrir/arbres/feuillus/20071012-093449-342946/@@index.html [consulté le 4 juillet 2020]

Centre de développement agroforestier de Chimay. « Orientation sylvicole : propriétés, défauts, usages du hêtre», Orientation sylvicole, guide 005, [En ligne], http://www.cdaf.be/docs/web/pdf/B1b_orientations_sylvicoles/guide%20005_bois_hetre.pdf [consulté le 4 juillet 2020]

Tela Botanica, Fiche du grand sureau, eFlore, [En ligne], https://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-60241-synthese [consulté le 3 juillet 2020]

Régis Thomas et David Busti. « Le sureau noir », Publication du département de biologie de l’ENS de Lyon, juin 2011 [En ligne], http://biologie.ens-lyon.fr/ressources/Biodiversite/Documents/la-plante-du-mois/le-sureau-noir [consulté le 4 juillet 2020]

Tela Botanica, Fiche du bouleau pendant, eFlore, [En ligne], https://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-9626-synthese [consulté le 4 juillet 2020]

Pierre-Yves Landouer. « Bouleau », Site lesarbres.fr, [En ligne], http://lesarbres.fr/bouleau.html [consulté le 4 juillet 2020]

Tela Botanica, Fiche du sureau yèble, eFlore, [En ligne], https://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-60236-synthese [consulté le 9 juillet 2020]

Réponses

L’arbre n°1 est un frêne.

L’arbre n°2 est un charme.

L’arbre n°3 est un hêtre. Pour ne pas confondre ses feuilles avec celles du charme, on peut s’aider de la phrase « Le charme d’Adam, c’est d’être à poil » qui permet de retenir que les feuilles du charme sont dentées (charme / à dents) tandis que celles du hêtre ne le sont pas, mais possèdent (pour les jeunes feuilles) une multitude de petits cils, ou poils (hêtre / poils). Voilà pour l’explication 😉

L’arbre n°4 est un sureau noir. Ne pas confondre avec le sureau yèble, qui est toxique ! Le sureau yèble est une herbacée et non un arbre (pas de bois) et ses fruits, noirs, ne pendent pas, même à maturité.

L’arbre n°5 est un bouleau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :