Etonnants visiteurs, le retour (2/2)

Sans plus attendre, je sais que vous êtes impatients de les retrouver, voici les derniers étonnants visiteurs que je souhaitais vous présenter pour cet été 2020.


Visiteur n°9 : gendarme

On le voit en train de se nourrir.

Le gendarme est une punaise, mais parmi les punaises c’est peut-être la plus sympa : il ne sent pas mauvais quand on l’agresse, il ne fait pas de ravages au jardin, il ne s’attaque généralement pas à l’homme. Il se nourrit de sucs et ponctuellement d’autres insectes ou œufs d’insectes (comme les pucerons, ça peut servir, au jardin). C’est un grand fan de tilleuls et de malvacées, dont il pique les graines, les boutons et la tige avec son rostre. Le rostre est une sorte de trompe, à la fois souple et terriblement solide (pensez un peu, il pique des fruits secs de tilleul !) et vraiment très fine. Une fois qu’il a fini de se nourrir, il la replie sous lui. Le gendarme vit en colonies et il a des couleurs (rouge et noir) qui lui permettent de se protéger des prédateurs, car pour ceux-ci, la plupart des insectes de cette couleur ne sont pas comestibles, voire toxiques. Son nom savant est d’ailleurs Pyrrhocoris apterus, qui signifie « punaise de feu ». Il ne vole pas car ses ailes sont atrophiées mais, exceptionnellement, certains individus développent des ailes, peut-être quand la colonie doit déménager ? (5) En tout cas je surveille la colonie du jardin, j’espère quand même qu’elle ne va pas devenir trop envahissante.


Visiteur n°10 : pyrale du buis

Un soir, j’observe ce papillon sur la vitre du salon. Il n’a pas l’air trop farouche, et mon chat n’est pas dans les parages (je rappelle que c’est un redoutable prédateur de papillons, surtout les blancs qui sont ses préférés), alors vite, je dégaine l’appareil photo. Une fois la bête ainsi « mise en boîte », je recherche son petit nom. Et je trouve qu’il s’agit de la pyrale du buis, dont j’avais déjà entendu parler car la chenille fait de terribles ravages sur les buis, dans la garrigue notamment. Espèce arrivée d’Asie, observée pour la première fois en Europe en 2007 seulement, elle a depuis colonisé une cinquantaine de départements français (chiffres de 2017) (6) et constitue une réelle menace pour les populations de buis naturels, en plus de décimer les buis d’ornement couramment utilisés dans les jardins français. On peut d’abord penser que le problème n’est qu’esthétique, mais il faut bien comprendre que la disparition des formations naturelles de buis a des impacts sur la biodiversité, sur la filière bois et même sur l’érosion (risque de chutes de pierre accru par exemple). Il est a priori particulièrement difficile d’éradiquer la pyrale du buis, et même les prédateurs naturels de chenilles (mésanges par exemple) ne semblent pas les consommer. (7) et (8).


Visiteur n°11 : mante religieuse

La mante religieuse… c’est une célébrité parmi les insectes, mais je n’en avais jamais vu en vrai je crois. Et franchement… c’est vraiment une grosse bestiole ! Ici c’est une femelle qui va bientôt pondre, alors elle a un abdomen très rebondi et elle avait un peu de difficultés à se déplacer (bon elle s’est quand même fait l’ascension du mur d’une maison sans vraiment galérer). J’ai trouvé son attitude terrible quand elle tournait la tête pour me regarder pendant que je prenais des photos. On dirait vraiment un extra-terrestre, avec ses yeux proéminents et sa tête triangulaire. La mante religieuse vole et mange des insectes : des bourdons, des mouches, des moustiques, en fait, tout ce qui lui tombe sous les pattes avant, terribles armes. Je ne vous apprends rien, elle est connue pour couper la tête de son partenaire et le dévorer une fois l’accouplement terminé, mais en réalité, souvent, le mâle s’enfuit avant d’être exécuté (9).

E.T…maiiison

Sources

(5) Lequet, André. « LE PYRRHOCORE, dit GENDARME ou SUISSE !(Pyrrhocoris apterus, Hétéroptère Pyrrhocoridae) », Insectes-net, les pages entomologiques d’André Lequet, 2012 & 2016 [En ligne], https://www.insectes-net.fr/gendarme/gendarme2.htm [consulté le 19 septembre 2020]

(6) «Tout savoir sur la Pyrale du buis… », Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, 26 septembre 2017, https://agriculture.gouv.fr/tout-savoir-sur-la-pyrale-du-buis [consulté le 19 septembre 2020]

(7) Lequet, André. « La PYRALE du BUIS !(Cydalima perspectalis = Diaphania perspectalis).(Lépidoptère Crambidae) », Insectes-net, les pages entomologiques d’André Lequet, 2013 [En ligne], https://www.insectes-net.fr/pyrale/pyrale2bis.htm [consulté le 19 septembre 2020]

(8) O.Baubet, J. Daubrée, M.Mirabel, M.Goudet. « La pyrale du buis en forêt. Un ravageur exotique très impactant. Le point en 2020 », Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, Département de la santé des forêts, juin 2020, https://agriculture.gouv.fr/la-pyrale-du-buis-en-foret-un-ravageur-exotique-tres-impactant-le-point-en-2020 [consulté le 19 septembre 2020]

(9) Lequet, André. « LA MANTE RELIGIEUSE (Mantis religiosa) !(Mantoptère Manteidae) », Insectes-net, les pages entomologiques d’André Lequet, 2008 & 2014 [En ligne], https://www.insehttps://www.insectes-net.fr/mante/mant2.htmctes-net.fr/mante/mant2.htm [consulté le 19 septembre 2020]

Un commentaire sur “Etonnants visiteurs, le retour (2/2)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :