Comment fêter la Saint-Nicolas ?

Et d’abord : qui est saint Nicolas ? Et pourquoi je fête la Saint-Nicolas ?

Saint Nicolas est le patron des Lorrains et des écoliers, entre autres.

La vie professionnelle m’a menée loin de mes origines lorraines pendant quelques années. Je me souviendrai toujours de la réplique d’un de mes collègues d’alors, qui, me voyant arriver le matin du 6 décembre avec force biscuits maison et petits chocolats, m’en demanda la raison. « C’est la Saint-Nicolas ! » lui dis-je. « Et alors ? » me répondit-il. J’ai été tellement surprise, limite indignée par cette réponse ! 🙂 Alors j’ai fait vivre la Lorraine hors de ses frontières, racontant ces traditions qui sont tellement ancrées en moi que, oui, j’ai eu du mal à réaliser qu’il y ait des gens en totale ignorance de la chose !

Qui es-tu, saint Nicolas ?

Saint Nicolas était évêque de Myre en Turquie au 3e siècle, connu pour sa générosité et ses miracles. Une de ses reliques est conservée à Saint-Nicolas-de-Port près de Nancy, depuis 1098. Il est le protecteur des Lorrains depuis la bataille de Nancy en 1477, au cours de laquelle il aurait aidé les troupes du duc de Lorraine à triompher contre Charles le Téméraire. Mais la légende de saint Nicolas, la plus connue, celle qu’on raconte aux petits Lorrains, c’est celle des trois petits enfants…

L’histoire commence comme le dit une chanson : il était trois petits enfants qui s’en allaient glaner aux champs… Absorbés par leur travail, ils ne font plus attention à l’heure ni au chemin qu’ils empruntent, et les voici perdus à la tombée du jour. Ils aperçoivent au loin la lumière d’une chaumière et vont y demander le refuge pour la nuit. Bien sûr, entrez entrez petits enfants, leur dit l’occupant de la masure, qui n’est autre que le boucher ! Une fois les enfants endormis, il les découpe et les met au saloir ! Sept ans plus tard, saint Nicolas passe par là et demande à son tour refuge au boucher. Pour son dîner il demande à ce qu’on lui serve le petit salé qui est dans le saloir depuis sept ans. Le boucher est pris de terreur. Saint Nicolas pose trois doigts sur le bord du saloir, et aussitôt en sortent les trois petits enfants, comme s’ils s’éveillaient d’une bonne nuit de sommeil. Après cela saint Nicolas devint protecteur des enfants et des écoliers. Chaque année le 6 décembre, pendant que le saint fait le bonheur des enfants sages en les récompensant de bonbons et de présents, le boucher, devenu Père Fouettard, avec sa barbe noire et son martinet, est condamné à inspirer la terreur aux enfants, surtout à ceux qui font des bêtises !

Un enfant va vers saint Nicolas et Père Fouettard un soir sur le marché de Noël
Saint Nicolas et le Père Fouettard en 2016 à Metz

Comment fête-t-on la Saint-Nicolas chez nous ?

Se régaler

Saint Nicolas apporte des bonbons et des chocolats aux enfants sages. Personnellement, comme j’étais une enfant très sage, j’avais des chocolats chaque année, bien sûr 🙂 En Alsace, il apporte aussi des délicieuses brioches en forme de bonhomme : les mannele (dans le Bas-Rhin) ou mannala (dans le Haut-Rhin). Pour moi, la Saint-Nicolas, c’est aussi le moment de croquer dans la première orange de l’hiver et de se mettre à la confection des biscuits de Noël, les fameux bredele (ou bradala dans le Haut-Rhin). Miam !

Rencontrer saint Nicolas

Saint Nicolas, souvent accompagné du Père Fouettard, passe dans la plupart des écoles lorraines. Les enfants apprennent des chansons en son honneur et il savent dès la maternelle dessiner la crosse qui permet d’identifier dans n’importe quel bonhomme qu’il s’agit d’une représentation de saint Nicolas (pratique). Il reçoivent des friandises et répriment un frisson en passant devant le méchant Père Fouettard pour aller les chercher. Pour ceux qui ne sont plus écoliers, il est aussi possible d’assister aux défilés de la Saint-Nicolas, organisés dans certaines villes. Du haut de son char, saint Nicolas salue la foule et lui lance des bonbons.

Chanter

J’ai déjà évoqué plus haut la fameuse chanson qui raconte la légende de saint Nicolas, mais elle n’est pas la seule. Je vous propose la suivante, à chanter sur l’air de la mère Michel (oui, celle qui a perdu son chat) :

Grand saint Nicolas patron des écoliers
Apporte moi des pommes dans mon petit panier
Je serai toujours sage
Comme une petite image
J’apprendrai mes leçons
Pour avoir des bonbons

Venez venez saint Nicolas
Venez venez saint Nicolas
Venez venez saint Nicolas
et tralala

La Saint-Nicolas marque vraiment pour moi le début des réjouissances de fin d’année. Je décore mon sapin et ma maison, j’écoute des chansons de Noël, je commence à rêver au menu du réveillon, je lance ma première fournée de petits sablés, je prends un verre de vin chaud, idéalement sur le marché de Noël…

Et vous, vous fêtez la Saint-Nicolas ? Quelles sont vos traditions ? Comment vous mettez-vous dans l’ambiance de Noël ?

A bientôt !

Des mains tiennent un gobelet rouge contenant du vin chaud
Un petit vin chaud ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :