Août : chlorophytum

En août il fait si chauuuud… j’ai donc choisi de vous présenter une plante de la forêt équatoriale. Elégante avec son feuillage fin et bicolore et ses longs stolons à petites fleurs blanches, voici donc la plante araignée, de son nom savant Chlorophytum.

J’ai fait un très gros plan sur la fleur, car elle ne fait pas plus d’un centimètre de diamètre.

Elle nous vient tout droit d’Afrique du Sud et chez nous, c’est une plante d’intérieur. Je ne pense pas qu’elle appréciera les températures hivernales. Mais en dehors de cela, vraiment, le Chlorophytum est ultra facile à vivre. Il supporte les oublis d’arrosage (n’oubliez pas trop longtemps non plus), les éclairages désastreux, les atmosphères humides (j’en ai deux dans ma salle de bain et ces conditions difficiles suffisent à peine à ralentir leur croissance) et même les coupes très courtes. C’est la plante idéale pour tous ceux qui pensent qu’ils n’ont pas la main verte (oui, même toi là-bas au fond qui arrive à faire crever les plantes en plastique de chez Ikéa).

C’est aussi une plante très conviviale, puisqu’elle fait de nombreux rejetons le long de ses stolons, que vous pouvez récupérer pour distribuer à tous vos amis. Ces rejetons peuvent aussi vous permettre de transformer rapidement tout l’étage où vous travaillez en une annexe de Jardiland, chaque collègue ayant sa petite collection de plantes issues les unes des autres. Vous pouvez aussi utiliser ces rejetons pour décorer vos tables de fêtes (mariages, baptêmes, anniversaires…) à moindres frais : des boîtes de conserve, du terreau, des plantules, et hop ! Il faut un peu anticiper bien sûr mais ça se fait très bien, et les convives qui le souhaitent peuvent même repartir avec une plantule, que vous retrouverez bien grandie la prochaine fois que vous irez en visite chez eux.

Bref, le Chlorophytum est une plante d’intérieur facile et jolie. Chez moi il y en a quatre, que je garde dans des pièces auxquelles le chat n’a pas accès, car le grignotage de Chlorophytum n’est pas spécialement recommandé à nos amis les félins.

Sources

« Phalangère (Chlorophytum comosum), la plante araignée», Binette et Jardin, blog du monde.fr, [En ligne], https://jardinage.lemonde.fr/dossier-730-phalangere-chlorophytum-comosum-plante-araignee.html [consulté le 11 septembre 2020]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :