Des nouvelles du jardin

Décembre-janvier : le jardin dort. Il est tout gris, tout sombre, tout humide. On ne touche à rien. On le laisse dormir. Et de toutes façons… on n’a pas très envie de sortir !

Quelques fleurs

Un dernier souci faisait de la résistance jusqu’à il y a peu, petite tâche de jaune soleil dans l’uniforme grisaille. Les rudbeckia ont tenu longtemps, mais les voilà tout ternis de pluie et de gel, eux aussi. Un invité surprise s’est glissé juste en face de la fenêtre, et ses fleurs semblent éternelles : c’est la valériane rouge, échappée probablement du jardin des voisins, car ce n’est pas moi qui l’ai plantée !

Valériane des jardins

Les arbres

Bébé frêne

Dans mon jardin de modeste taille, je ne peux pas planter d’arbre. Enfin… pas en pleine terre. Enfin… pas classiquement… Mais moi, j’aime les arbres… Donc disons-le franchement, je commence sérieusement à penser bonsaï. J’ai récupéré cet automne deux frênes de l’année qui s’étaient installés dans mon gazon. Il y a aussi un noyer qui pousse actuellement près du tas de bois, il faudra que j’arrive à le prélever lui aussi. Mon ado-érable, qui s’est installé tout seul dans une de mes jardinières il y a quelques années, survit toujours assez bien en pot, je pense qu’il fera les frais de mes premières expériences en tant qu’amateur de bonsaï. Enfin, j’ai pu récupérer en novembre dernier de quoi faire des boutures de figuier, mon grand rêve depuis des années. J’en ai fait 21, dans le sable, dans le terreau, dans le compost, avec et sans crossette, avec et sans bourgeon terminal… il y en a bien une qui va prendre, non ? Au passage, merci mille fois à Annick, du Jardin des Quatre moineaux, pour ses articles détaillés sur le sujet.

Boutures de figuier

A part ça…

Il y a de nouveaux trous (mulot ? campagnol ? musaraigne ?). Ça occupe bien le chat.

La serre est toute vide, à part un persil qui s’est décidé à germer en novembre, allez savoir pourquoi.

La mâche semble bien profiter du redoux des derniers jours, alors que comme pour le persil, j’avais semé il y a vraiment longtemps et abandonné tout espoir.

L’origan, qui avait totalement disparu l’hiver dernier, pour repousser timidement en une mini-touffe aux beaux jours, envahit désormais le coin des aromatiques. Ca tombe bien, moi j’aime ça, l’origan. C’est super sympa pour la sauce à pizza et aussi pour faire mariner le poulet des fajitas 😉

2 commentaires sur “Des nouvelles du jardin

Ajouter un commentaire

  1. Les rudbeckias, issus du même paquet de graines, n’étaient pas tous exactement de la même couleur. Certains jaune-orange, d’autre jaune-rouge. Beaucoup ont aussi foncé au fur et à mesure de la saison. Je les avais pris chez Kokopelli. Il me semble qu’ils ne sont pas vivace sous nos climats. Bises à toi et bonne semaine !

    J’aime

  2. Oh, ils ont l’air très chouette tes rudbeckias, ils sont pourpre ou bien ils ont fané dans cette couleur ?
    Ici je n’arrive pas à en avoir des vivaces, je cherche encore.
    Pareil pour les boutures de figuier, j’en fait avec succès 2 fois, mais c’est ensuite qu’ils dépérissent dans leur pot. Je ne sais pas ce que je fait mal. Je vais aller voir chez Annick, je ne crois pas avoir lu cet article 😉
    Bises et bon week-end !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :