Mars : retour au jardin

En cette fin d’hiver 2022, les premiers frémissements du printemps m’attirent au jardin, enfin !

Les premiers semis

Pour les premiers semis, j’ai cette année attendu le 12 mars (l’an dernier j’avais déjà semé des petites choses en février !). Ce sont surtout des aromatiques et des fleurs : basilic en intérieur, coriandre, persil, ciboulette, bleuets, bourrache et rudbeckia sous l’abri de la serre. Une semaine plus tard le basilic est là mais il file un peu… car cette année je ne suis hélas plus en télétravail, ce qui m’ôte la possibilité de faire tourner mes semis d’intérieur avec le soleil :-(. Les bleuets sont là aussi, c’est chouette.

Détail des premiers semis 2022

Arrivée des bulbes printaniers

Les voilà enfin ! Ceci dit, dans mon jardin, tout a toujours avec un temps de retard par rapport aux voisins, je ne sais pas trop pourquoi (peut-être parce que je ne mets pas d’engrais ? ou parce que je plante au mauvais endroit ?). Les bulbes n’y échappent pas : les jacinthes sont timidement en train de montrer leur couleur et les muscaris attendent encore. Mais ils sont là, c’est top ! Les tulipes arrivent aussi, hâte de voir les petites nouvelles, surtout qu’elles étaient estampillées « précoces ». Et puis il y a quelques puschkinias, très mignons.

Ravissants et minuscules puschkinias

Bulbes d’été

Si j’ai réussi à tenir jusqu’au 12 mars pour faire mes premiers semis, c’est aussi parce que pour patienter, j’ai entrepris la plantation de bulbes d’été. Ainsi deux dahlias et une dizaine de sparaxis sont venus rejoindre le jardin. Pour les sparaxis, j’ai vu plus tard que j’avais fait une erreur : je les ai plantés en pleine terre mais ils ne supportent pas bien le gel, alors soit je les déterre à l’automne pour les rentrer en hiver, soit ils ne fleuriront qu’une année. Je verrai bien à l’automne ce que j’ai le courage de faire.

Les jolies surprises

Le jardin réserve parfois (souvent même) de jolies surprises. En ce mois de mars, ce sont des semis spontanés de rose trémière et de bourrache qui m’ont ravie. Il y a aussi un retour en force des tulipes botaniques, celles qui ont fait la tête pendant les deux premières années de plantation. Et puis un céleri survivor qui pousse au milieu des carottes qui ont passé l’hiver au potager ! J’ai aussi retrouvé des choux, que j’avais abandonnés dans une terrine à l’automne. Non seulement les minuscules pousses ont passé l’hiver, mais en plus elles semblent de plus en plus en forme. Le seul problème, c’est que je ne sais plus de quels choux il s’agit… encore des surprises en perspective !

La jardi-thérapie ?

J’ai eu du mal à m’y remettre, mais force est de constater que jardiner me fait du bien : après une séance de semis, j’ai la satisfaction du travail accompli, je suis détendue, j’ai de l’inspiration et de la motivation pour faire des choses que j’aime, comme écrire ici, au lieu de tourner en boucle sur les corvées à faire, comme coincée sous la charge mentale. Lecteurs jardiniers, ça vous fait ça aussi ?

A bientôt !

Bienvenue, jolie primevère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :