Sans le zéro déchet, je n’aurais jamais…

Depuis environ 5 ans, je suis dans une démarche zéro déchet. L’objectif principal ? Réduire le volume de ma poubelle, bien sûr. Pour cela, plein d’actions sont possibles, vous pensez peut-être déjà aux exemples suivants : donner plutôt que jeter ce qui ne nous sert plus, acheter en vrac, réparer plutôt que racheter, refuser le jetable…Si le sujet vous intéresse, je vous conseille la lecture du livre Zéro Déchet, de Béa Johnson. Elle résume ainsi les 5 « règles » à mettre en pratique dans l’ordre suivant pour générer facilement très peu de déchets :

  1. refuser ce dont on n’a pas besoin
  2. réduire ce dont on a besoin
  3. réutiliser ce que l’on consomme
  4. recycler ce que l’on ne peut ni refuser, ni réduire, ni réutiliser
  5. composter le reste

Cette démarche m’a entraînée bien plus loin que la réduction des déchets. Mon mode de vie s’est assaini, j’ai découvert de nouvelles idées, de nouvelles façons de faire les choses, j’ai donné du sens à des actions quotidiennes comme les courses ou la cuisine, j’ai rencontré de nouvelles personnes, je soutiens le commerce local…Ainsi ma démarche zéro déchet, même si elle est encore loin du zéro déchet absolu, m’a apporté bien plus que la satisfaction de sortir moins souvent la poubelle, elle m’a apporté, pour résumer grossièrement :

  • une meilleure santé grâce notamment à une alimentation plus saine
  • une réduction des dépenses grâce à la réduction du gaspillage
  • un apaisement de l’esprit grâce à la simplification et à la découverte de la slow life et du minimalisme

Je vous avoue que même si on arrivait à me persuader qu’au niveau environnemental, ça ne change rien d’agir ainsi à ma petite échelle, je ne voudrais pas revenir en arrière.

Je vous en dirai plus au fur et à mesure de mes articles sur le sujet.

Aujourd’hui, je vous propose une mise en bouche sous forme de liste d’un certain nombre de choses que je n’aurais jamais faites si je n’avais pas embrassé le mode de vie zéro déchet.

Sans le zéro déchet, je n’aurais jamais…

…appris à faire de la compote de pommes, du yaourt, des glaces, de la pâte à pizza, des potatoes…alors que c’est tout à fait possible et pas forcément compliqué !

Surtout bien surveiller la température quand on fait des yaourts à la maison 🙂

…rencontré Solange, Nicolas, Thomas, Marie… tous ces artisans et commerçants locaux, bourrés de talent et d’énergie, et sympa avec ça !

…acheté un caddie de mémé pour faire mes courses en vrac au centre-ville !

…adopté le savon, le shampoing et le dentifrice solides

…compris les ravages de la surconsommation

…découvert les principes de permaculture et tenté de les appliquer au potager

…goûté les protéines de soja texturées, la levure de bière et les graines de chia

…appris à coudre des ourlets et des boutons

…participé à un repair café

…suivi attentivement le cours de la gousse de vanille ou du pignon de pin

Faire ses courses en vrac, c’est aussi redécouvrir le « vrai » prix au kilo, sans inclure l’emballage et le marketing.

…trouvé une tondeuse à gazon à 20 € ou un beau vélo de ville à 80 € (magie du seconde main)

…utilisé une nappe de famille pour la table d’honneur de mon mariage (et fait venir la larme à l’œil de certains quand ils l’ont découverte installée là)

…reçu des magnifiques cadeaux faits maison et emballés durable à Noël

…assisté à une conférence de Jérémie Pichon, un des auteurs du livre Famille presque zéro déchet, Ze Guide, et obtenu une dédicace dans mon exemplaire ! Au passage, je vous recommande vraiment la lecture de cet ouvrage, c’est ma seconde bible avec celui de Béa Johnson. Illustré, sans prise de tête et bourré d’humour et de conseils concrets, c’est un excellent compagnon quand on se lance dans la démarche.

Ze conf !

…échangé des recettes de liquide vaisselle avec mes collègues, et voté avec eux pour déterminer celui qui ressemble le plus à du vomi de chat

…arrêté de mettre du déodorant à l’aluminium et de gainer mes cheveux dans du silicone

…poussé la porte de la médiathèque, pourtant située à deux pas de mon travail.

…découvert une blogosphère de qualité et eu envie d’apporter ma modeste contribution !

Alors, envie d’en savoir plus ? Vous vous êtes reconnu dans certaines de ces actions ? Dites-moi tout en commentaire !

4 commentaires sur “Sans le zéro déchet, je n’aurais jamais…

Ajouter un commentaire

  1. Je te suggère (si tu es bilingue) le Clean bin project d’un couple de canadiens qui se sont lancés le défi de ne produire aucun déchet en un an. Je les ai suivi à l’époque. Très inspirants et leur défi a fait de nombreux adeptes. Il en ont fait un film par la suite. J’avais écris cet article à leur sujet en février 2011. https://extratesrestes.wordpress.com/2011/02/13/quel-exemple-inspirant/

    Lâche pas! Si nous le faisions tous, c’est clair que cela aurait un impact sur l’économie et les entreprises. Je commence à voir des changements ici, mais bon, il y a encore BEAUCOUP de travail à faire collectivement parlant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :