Chats des Cyclades

On poursuit notre séance de ronronthérapie avec les chats rencontrés sur les trois autres îles visitées lors de mon voyage de noces : Folegandros la secrète, Milos la volcanique et Amorgos la grande bleue.

Folegandros

Après la foule de Santorin, passer sans transition sur Folegandros en fin de saison nous a procuré un grand apaisement. Bien sûr il faut aimer la solitude, la marche à pied et les plages désertes, mais pas de souci en ce qui nous concerne. Là aussi nous avions un chat de gîte, plutôt insistant, surtout quand nous sommes revenus du village avec les (derniers) gyros achetés dans le (dernier) snack ouvert en cette saison.

Une dizaine de chats regroupés sur des murs en pierres sèches devant une boutique dont l'enseigne en grec porte l'image d'une tête de bœuf.
Mais que peut-il bien se vendre dans cette échoppe ? 🙂

Milos

Nous sommes restés assez peu de temps à Milos. Assez cependant pour déguster un énorme baklava sur le port et constater que les chats, très nombreux sur le rivage, sont accompagnés de non moins nombreux et plutôt dodus palmipèdes.

Chat lorgnant sur deux énormes canards sur le port de Milos, Grèce
Envie d’un baklava palmé ?

Amorgos

Amorgos est l’île sur laquelle a été tournée une partie du film Le Grand Bleu, et impossible de l’oublier, tout y est estampillé « Big blue », quand ce n’est pas tout simplement la couleur de la mer qui vous le rappelle.

Chat sur une terrasse blanche surplombant la mer d'un bleu intense à Amorgos.
Le grand bleu

Amorgos, c’est aussi un incroyable monastère blanc accroché à la falaise. Pas « sur » la falaise, bien « à » la falaise. Ce monastère abrite des moines, mais aussi d’autres pieux personnages (ceux qui vénèrent la Sainte Croquette).

Sur Amorgos nous avons connu le plaisir d’une plage déserte. Enfin presque, si on oublie le surveillant de baignade félidé.

Chat sur une plage déserte au pied d'un tamaris.

Que c’était beau…

Chat noir de nuit assis juste devant le mot "amour" peint au sol.
Notre chat noir du 31 octobre.

Athènes

Nous sommes revenus par le ferry jusqu’à Athènes. Après la quiétude des îles, retrouver la civilisation bruyante et malodorante fut tout de même un petit choc. Sans compter qu’il faisait encore très très chaud, et que, saison ou pas saison, il y a toujours la foule autour du Parthénon !

Chat allongé sur un banc tagué sur l'un des versants de l'Acropole.
Au pied de l’Acropole
Chat faisant tranquillement sa toilette sur un toit d'une chapelle à Athènes.
Au fond, la colline du Lycabette

Et nous avons fini notre voyage ici, sur les marches du Musée de l’Acropole, à rédiger nos dernières cartes postales en observant les tentatives d’approche d’un beau rouquin.

Chat roux au pied des escaliers descendant au musée de l'Acropole, bâtiment moderne éclairé pour la nuit.
Musée de l’Acropole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :