Etonnants visiteurs, saison 2 épisode 2

Aujourd’hui c’est une spéciale coléoptères !

Cantharide rustique ou téléphore moine

Téléphore moine ou cantharide rustique

L’animal est plutôt photogénique avec ses longues antennes je trouve. Et puis l’association rouge et noir ça marche toujours (demandez donc à Jeanne Mas). Voici donc le téléphore moine. Il se distingue parmi les coléoptères par ses élytres mous et duveteux (mais je ne suis pas allée toucher !). C’est un ami du jardinier car l’adulte mange des pucerons (beaucoup plus que la larve de coccinelle d’ailleurs). Ses lieux de chasse préférés sont les fleurs d’ombellifères. La larve quant à elle se nourrit volontiers d’escargots et de limaces. Il existe des milliers d’espèces de cantharides et toutes ne sont pas des amies du jardinier, mais toutes ont la capacité de sécréter une substance qui rend leur consommation désagréable aux différents prédateurs comme les oiseaux et les chauves-souris.

Ver luisant (lampyre), larve

larve de ver luisant

Je vous avais déjà parlé de la larve de ver luisant dans mon tout premier article sur les étonnants visiteurs, cette fois j’ai eu la présence d’esprit d’en faire une photo. Mignonne non ? (bof pas vraiment…). Prochaine étape, la photo d’un ver luisant en train de luire (ah ah je ne sais même pas si c’est possible de faire ça avec mon appareil… va falloir étudier cela !).

Trichie du rosier

Trichie du rosier butinant une fleur de ronce, un moucheron sur son dos
Le moucheron tenait à être sur la photo

« Quel étrange bourdon ! » me suis-je dit en voyant cet animal sur les fleurs de ma ronce. Perdu! La trichie du rosier (car c’est elle) n’est même pas de la famille des bourdons (les hyménoptères) mais bien de celle des coléoptères, avec les coccinelles et les hannetons. Ceci dit, avouez que la ressemblance est étonnante. Son surnom anglais est d’ailleurs bee-beetle, le scarabée-abeille. Comme quoi je ne suis pas la seule à me faire avoir 😉 Cette bestiole se nourrit des pétales de fleurs mais sans faire de réels dommages, et sa larve se nourrit de bois mort. C’est la première fois que je l’observais.

Sources

Michel et Isa Mathieu, « Le téléphore moine », Quel est cet animal ? , 22 juillet 2017 [En ligne] https://www.quelestcetanimal.com/coleopteres/le-telephore-moine/ [consulté le 19 juin 2021]

Michel et Isa Mathieu, « La trichie du rosier », Quel est cet animal ? , 3 septembre 2011 [En ligne] https://www.quelestcetanimal.com/coleopteres/la-trichie-fasciee/ [consulté le 19 juin 2021]

« Les cantharides », Jardiner autrement, le site de référence pour jardiner sans pesticide de la Société Nationale d’Horticulture de France [En ligne] https://www.jardiner-autrement.fr/fiches-techniques/les-cantharides/ [consulté le 19 juin 2021]

Gissinger, Roland. « Téléphore moine, Cantharide rustique » , Blog de l’Association Nature Alsace Bossue (ANAB), 16 octobre 2019 [En ligne] http://naturealsacebossue.over-blog.com/2019/10/telephore-moine-cantharide-rustique.html [consulté le 19 juin 2021]

3 commentaires sur “Etonnants visiteurs, saison 2 épisode 2

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :