Instant photo : les tournesols

Comme tous les ans, en juillet, l’envie me prend d’aller photographier les champs de tournesols. J’aime la couleur jaune éclatante, pour une fois pas due au colza, qu’ils donnent au paysage. J’aime surtout ce que ça évoque chez moi : le sud, le soleil, la Provence, Van Gogh et Jean Ferrat… Cette année, j’ai pris le temps d’assouvir cette envie, et j’en ai fait un but de certaines de mes marches de maintien en forme de future maman.

Et finalement, je n’ai pas trouvé si simple de photographier des tournesols. La raison ? Je ne m’étais pas vraiment interrogée sur les raisons pour lesquelles j’avais tant envie de photographier ces champs. Et du coup, je ne savais pas trop ce que je voulais montrer. Le champ dans sa globalité, couverture jaune sur le paysage ? Une fleur de face, énorme cœur dont les graines attirent les oiseaux ? Le contraste entre le bleu du ciel et le jaune du champ ? Les couleurs chaudes d’un soleil couchant ou plutôt la fraîcheur d’une aube d’été ?

Au final, je n’ai pas été très rigoureuse et j’ai photographié avant de mener cette réflexion. Depuis, j’ai en effet réfléchi, mais… les tournesols ont fané ! 🙂 Voici donc les deux clichés qui me plaisent le plus, issus de ces séances photo « au petit bonheur la chance ». La démarche photographique, même ébauchée, ne sera pas vaine, elle me servira sans doute pour la prochaine fois que j’aurais une folle envie de photographier des cultures… généralement ça me reprend en mars-avril, pour les vergers en fleurs 😉

Première photo sélectionnée : détail

Il s’agit d’un détail du champ, avec mise au point sur une des grosses fleurs de face du premier plan. J’ai voulu avoir du jaune à en exploser l’écran^^. Côté post-traitement, je me suis contentée de retraiter le jpeg avec Gimp, car je n’arrive pas à retrouver les tons rouges du jpeg en partant du raw avec RawTherapee. J’ai simplement fait un redressement pour que l’horizon soit plus horizontal et j’ai un peu augmenté le contraste.

Seconde photo sélectionnée : graminées

J’ai travaillé avec Gimp pour les mêmes raisons que précédemment. J’ai choisi cette photo car j’aime la façon dont la lumière passe partiellement à travers les pétales, et le contraste entre la lourdeur des tournesols et la légèreté des graminées. Pour le post-traitement, j’ai diminué un peu les hautes lumières pour gagner du détail et de la couleur dans le ciel, et j’ai augmenté légèrement le contraste.

« Leurs têtes à jamais figées
ne verront plus les soirs d’errance
Le soleil fauve se coucher
sur la campagne de Provence »
Jean Ferrat, Les Tournesols

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :