Frénésie bulbique 2021

Comme tous les ans en novembre, je suis prise d’une irrépressible envie de planter de nouveaux bulbes dans mon jardin. Plusieurs éléments déclencheurs : espoir de faire arriver le printemps plus vite, lutte contre la déprime saisonnière, besoin de titiller le jardin malgré le temps pourri. Et aussi, il faut le dire, avoir des plantules à observer en attendant de faire mes premiers semis en mars – avril ! Je crois que derrière la jardinière se cache une petite fille impatiente qui adore les fleurs multicolores.

Cette année, deux grandes tendances se dégagent dans mes choix de bulbes : envie de rose et infidélité aux tulipes. Je vous raconte ça.

Mes grandes chouchoutes, ce sont les tulipes. J’en ai déjà quelques-unes : des simples unicolores, des « Rembrandt » panachées aux couleurs chaudes et des botaniques (ces dernières ne se plaisent pas du tout, j’ai dû avoir une fleur en deux saisons sur l’ensemble des bulbes plantés). Pour la saison prochaine, j’ai mené une courte campagne contre les tulipes doubles, qui ont eu un instant la préférence de monsieur Chardon. Mais je n’aime pas tellement ces grosses fleurs. Dans notre petit jardin, je préfère le genre « épuré » et robuste. J’ai convaincu monsieur Chardon de partir plutôt sur des unicolores simples et précoces, dans les tons rose, vif ou pastel.

Trois bulbes de tulipes

Mais les tulipes n’arrivent pas les premières au printemps, et ça me semble toujours tellement long avant de voir leurs belles fleurs se déployer ! Surtout quand je vois dans les jardins voisins les perce-neige, les crocus et les narcisses ! Cette année donc, j’innove ! Je ne me contente plus de tulipes ! Attention dans le monde des bulbes printaniers, tremblez, j’arrive !

Me voilà donc l’heureuse propriétaire de muscaris et de puschkinias, deux minuscules plantes de couleur bleue et blanche que j’espère voir se naturaliser dans mon gazon. Dans un genre plus imposant, j’ai aussi craqué pour des jacinthes rose fushia. J’en ai deux que j’ai récupérées d’une potée de l’an dernier et dont je ne suis absolument pas certaine qu’elles vont reprendre (les bulbes m’avaient l’air très légers quand je les ai replantés). Alors pour assurer le coup, j’en ai racheté trois bulbes. J’espère que tout ce beau monde va se plaire chez moi ! Reste à savoir comment les agencer… je vais les planter bien serrés.

Bulbe de jacinthe orientale

Pour compléter ces plantations en pleine terre, je pense demander au père Noël de quoi créer une ou deux jardinières printanières, pour mettre sur les rebords de fenêtre. Mon but ? Etre le témoin privilégié des tous premiers signes de la nouvelle saison, tout simplement !

Vivement le printemps ! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :